RER CEVA : 8 caractéristiques des systèmes de stationnement de vélos des stations de vélo - Velopa Schweiz

RER CEVA : 8 carac­té­ris­ti­ques des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos des sta­ti­ons de vélo

par | 13. décembre 2019 | Sta­ti­on­ne­ment, Velopa

Le Léman Express mar­que la mise en ser­vice du plus grand réseau de RER trans­fron­ta­lier d’Europe. La nou­velle ligne fer­ro­vi­aire CEVA qui relie Genève à Anne­masse, en France, en est l’épine dor­sale. Velopa a été char­gée de la liv­rai­son et de l’installation des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos dans les gares CEVA. Mais à quoi faut-il con­crè­te­ment veil­ler lors du choix d’un sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos pro­fes­si­onnel pour les sta­ti­ons de vélos implan­tées dans les gares ?

Le 15 décembre, la mise en ser­vice du tronçon RER CEVA (Genève-Cor­na­vin, Eaux-Vives, Anne­masse) de 16 km vien­dra s’ajouter aux 230 kilomè­tres de la ligne fer­ro­vi­aire du Léman Express. Chaque jour, 240 trains reli­ent Cop­pet dans le can­ton de Vaud, Genève et Évian-les-Bains en France. Le can­ton de Genève, la Con­fédé­ra­tion, les CFF et le réseau fer­ro­vi­aire français de la SNCF écriv­ent ainsi une nou­velle page dans l’histoire de la mobi­lité, car il s’agit là du plus grand réseau de RER trans­fron­ta­lier d’Europe. Le dépar­te­ment des infra­st­ruc­tures can­to­nal indi­que qu’avec la mise en ser­vice du RER CEVA, la distance entre le lieu de rési­dence ou de tra­vail de la plu­part des riverains (80%) ou tra­vail­leurs (86%) de Genève con­cer­nés jus­qu’à la gare la plus pro­che ne sera même pas de 1,5 kilomètre.

Accès direct à l’hôpital uni­ver­si­taire depuis le sous-sol

La majeure par­tie du tronçon CEVA entre la gare cen­trale de Genève Cor­na­vin et la ville française d’Annemasse se trouve sous le ter­ri­toire de la ville de Genève. La ligne dis­pose même d’une spec­ta­cu­laire gare sou­ter­raine : la gare Genève-Cham­pel compte trois éta­ges dont le second mène à un tun­nel don­nant direc­te­ment accès à l’hôpital uni­ver­si­taire. 40% du per­son­nel qui y tra­vaille réside en France et peut pro­fi­ter du RER CEVA immé­dia­te­ment atten­ant.

De plus en plus de cyc­lis­tes

Tou­tes les heu­res, jusqu’à six RER par­cou­rent la ligne CEVA dans les deux direc­tions. D’après les prono­stics des CFF, 50 000 per­son­nes dev­rai­ent faire usage de la ligne CEVA en Suisse et en France, ce qui cor­re­spond à une réduc­tion de la cir­cu­la­tion en voiture d’au moins 12 à 14% à Genève. La ville, rava­gée par les embou­teil­la­ges dus à 500 000 tra­jets en auto­mo­bile quo­ti­di­ens, dev­rait être net­te­ment sou­la­gée.

La cir­cu­la­tion trans­fron­ta­lière s’en trouve chan­gée et va avoir une influ­ence sur la cir­cu­la­tion indi­vi­du­elle entre lieu de rési­dence ou de tra­vail et gare ent­rant en ligne de compte, et inver­se­ment. Pour ces tra­jets courts, on s’attend à une inten­si­fi­ca­tion sen­si­ble de la cir­cu­la­tion à vélo pour rejoindre l’arrêt le plus pro­che.

Nou­vel­les sta­ti­ons de vélos et nou­veaux sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos

Pour répondre effi­cace­ment à ces nou­vel­les exi­gen­ces en matière de micro­mo­bi­lité, le pro­jet inclut 45 km de nou­vel­les pis­tes cyclab­les et un nombre de pla­ces de sta­ti­on­ne­ment abritées pour les vélos en con­séquence sur les gares par­ti­cu­liè­re­ment fréquen­tées. Quatre nou­vel­les sta­ti­ons de vélos ont éga­le­ment été ouver­tes sur quatre arrêts. Velopa a été char­gée de les équi­per de 1824 pla­ces de sta­ti­on­ne­ment pour vélos sur deux éta­ges. Les pla­ces de par­king à vélos des quatre sta­ti­ons se répar­tis­sent ainsi :

  • Gare de Lancy Pont-Rouge : 1080 pla­ces
  • Gare de Bachet : 274 pla­ces
  • Gare d’Eaux-Vives : 232 pla­ces
  • Gare de Chêne Bourg : 238 pla­ces

C’est le modèle Etage’2’plus conçu et fabri­qué par Velopa qui a été retenu. Ce sys­tème de sta­ti­on­ne­ment sur deux éta­ges per­met de par­quer des vélos les uns au des­sus des autres sur deux niveaux. C’est notam­ment sa grande faci­lité d’utilisation que ce sys­tème de sta­ti­on­ne­ment a séduit ; grâce à lui, même les cyc­lis­tes pres­sés peu­vent se garer sur les deux niveaux et en repar­tir sans effort, et ainsi gagner le RER CEVA rapi­de­ment tout en restant pro­tégé des intem­pé­ries.

Mais quels sont donc les autres critè­res qui con­tri­buent au con­fort d’u­ti­li­sa­tion des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos ? Et de quoi faut-il tenir compte lors de l’évaluation du sys­tème qui sera le mieux adapté aux zones de chan­ge­ment de véhi­cule et aux sta­ti­ons de vélos dans les gares ? Les sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos uti­li­sés dans les gares RER CEVA se dis­tin­guent par les huit carac­té­ris­ti­ques qui suiv­ent. Elles ser­vent éga­le­ment de critè­res d’évaluation pour aider à la prise de décision lors de la pla­ni­fi­ca­tion de futures sta­ti­ons de vélos.

De quoi faut-il tenir compte lors du choix d’un sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos pour sta­ti­ons de vélos ?

1. Con­struc­tion peu encom­brante

Le plus de vélos pos­si­ble doiv­ent pou­voir être sta­ti­on­nés sur l’espace à dis­po­si­tion. Si la hau­t­eur dis­po­ni­ble sur place le per­met, les sys­tè­mes à deux éta­ges admet­tent un fort taux d’oc­cupa­tion de la sur­face. Les vélos y sont par­qués les uns au des­sus des autres sur deux niveaux. Il faut éga­le­ment tenir compte de la distance hori­zon­tale mini­male entre les vélos. Celle-ci doit être aussi rédu­ite que pos­si­ble – un espa­ce­ment de 45 cen­timè­tres entre les vélos qui sont côte à côte sur les deux niveaux a fait ses preu­ves.

2. Uti­li­sa­tion facile avec un recours mini­mal à la force

Les per­son­nes dis­po­sant de moins de force phy­si­que aime­rai­ent elles aussi sta­ti­on­ner leur vélo sur l’é­tage supé­ri­eur d’un sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos à deux éta­ges. Une hau­t­eur aussi fai­ble que pos­si­ble per­met de sou­le­ver faci­le­ment la roue avant pour la glis­ser sur le rail d’accès, et des cla­pets d’accès mobi­les empêchent le vélo de repar­tir en arrière. Grâce aux sys­tè­mes de sus­pen­sion hydrau­li­que-pneu­ma­tique inté­grés, le rail de ran­ge­ment peut être actionné sans effort par un simple mou­ve­ment de la main, et le vélo peut être placé sur le niveau supé­ri­eur de l’installation en toute faci­lité.

4. Pro­tec­tion des vélos contre les dégra­da­ti­ons

Les pro­prié­taires de vélos veu­lent sta­ti­on­ner leur véhi­cule sans accroc, et qu’il ne sub­isse aucune dégra­da­tion lors de manœu­vres de sta­ti­on­ne­ment gros­siè­res de la part de leurs voisins. Les appa­reils de com­mande du sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos qui ent­rent en con­tact avec des piè­ces laquées du vélo (arceau ver­rouil­l­able par exemple) sont par con­séquent, pour une pro­tec­tion opti­male des pein­tures, conçus dans des maté­ri­aux sou­ples ou revêtus de spi­ra­les de pro­tec­tion à base d’un plas­tique doux tel que le polyé­thylène haute den­sité (HDPE).

5. Sta­ti­on­ne­ment et retrait rapi­des

Les usa­gers qui se ser­vent fréquem­ment de leur vélo pour la micro­mo­bi­lité entre leur domicile et la gare sou­hai­tent rapi­de­ment pas­ser de leur vélo au train et vice versa. L’utilisation et le ver­rouil­lage du sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos doiv­ent donc être effi­caces. Les pla­ces de sta­ti­on­ne­ment pou­vant être numé­ro­tées de manière bien visi­ble per­met­tent à l’utilisateur vient récup­é­rer son vélo de le retrou­ver faci­le­ment.

6. Pré­ven­tion des bles­su­res et des salis­su­res

Les cyc­lis­tes ont la pos­si­bi­lité de sécu­ri­ser leur vélo au niveau de la roue arrière, à la hau­t­eur con­for­ta­ble de leur han­che, à l’aide d’un étrier d’ap­pui ou de rég­lage. Ainsi, ils n’ont pas à se fau­fi­ler entre deux vélos pour pro­cé­der au ver­rouil­lage. Ils évi­tent alors de se salir, de déchi­rer leurs vête­ments ou de se bles­ser les mains.

7. Évi­te­ment des nui­san­ces sono­res

Pour main­tenir la nui­sance sonore des sta­ti­ons de vélos à un niveau modéré et pré­ser­ver les capa­ci­tés audi­tives des usa­gers, le sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos doit être ainsi conçu que tout bruit méca­ni­que soit amorti ou évité lors du sta­ti­on­ne­ment et du retrait d’un vélo. Des sys­tè­mes d’amortissement inté­grés ralen­tis­sent les mou­ve­ments en avant et en arrière. Le vélo par­vi­ent ainsi à sa posi­tion finale en douceur et sans bruit. Le type et la qua­lité du maté­riau uti­lisé et une con­cep­tion impec­ca­ble rédui­sent les émis­si­ons sono­res.

8. Grande lon­gé­vité et ent­re­tien modéré

Le sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos résiste for­te­ment aux intem­pé­ries : il en résulte un fonc­tion­ne­ment dura­ble­ment sans défaut et des besoins en ent­re­tien réduits. Cela a un impact tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Des vélos sont par exemple garés dans les sta­ti­ons pré­vues à cet effet alors qu’ils sont mouil­lés, ou alors des rési­dus de sel de dén­ei­gement restent accro­chés au sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos en hiver. Des con­struc­tions en acier robus­tes et pro­té­gées contre la cor­ro­sion s’avèrent alors idéa­les pour une uti­li­sa­tion dura­ble ; qui plus est, elles résis­tent aux capri­ces de la météo.

Qu’est-ce qu’une sta­tion de vélos ?

Les sta­ti­ons de vélos sont des zones de sta­ti­on­ne­ment pour vélos, par­fois sur­veil­lées par caméra ou par du per­son­nel et ver­rouil­l­ab­les. En règle géné­rale, elles sont sou­ter­rai­nes ou abritées dans des bâti­ments, à l’instar d’un par­king sou­ter­rain pour auto­mo­bi­les. Dans les zones urbai­nes, les nom­breux vols de vélos et dégra­da­ti­ons volon­taires sur les vélos ont notam­ment aug­menté le besoin de ren­forcer la pro­tec­tion et la sécu­rité. À cela s’ajoute que de nom­breux vélos sta­ti­on­nés de manière anar­chi­que en plein air ne font pas hon­neur au pay­sage ou ren­dent dif­fi­cile l’accès des pié­tons et des cyc­lis­tes à la gare. Les sta­ti­ons de vélos pro­tègent le vélo contre le vol, les intem­pé­ries ou la dété­rio­ra­tion. Par la même occa­sion, une offre adap­tée per­met de rédu­ire les « sta­ti­on­ne­ments sau­va­ges » dans la nature.

Besoin de pro­tec­tion, ordre

Dans une sta­tion de vélos, on trouve des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos. Ceux-ci garan­tis­sent un ordre de sta­ti­on­ne­ment orga­nisé, par­fois sur deux éta­ges, et faci­li­tent ainsi les éco­no­mies d’espace effi­caces. En même temps, ils pro­po­sent un accès rapide et à l’abri des con­di­ti­ons cli­ma­ti­ques aux pla­ces de sta­ti­on­ne­ment libres ou au vélo que l’on a déposé, et de son vélo au quai du train.

Vélos élec­tri­ques, ser­vice de répa­ra­tion et autres sta­ti­ons de vélos

Dans les sta­ti­ons de vélos moder­nes, cer­tai­nes pla­ces spé­cia­les dis­po­sent de pos­si­bi­lités de rech­arge pour les vélos élec­tri­ques ou de pla­ces de sta­ti­on­ne­ment plus spa­cieu­ses pour l’accueil de vélos de trans­port (vélos-car­gos). Par­fois, les sta­ti­ons de vélos pro­po­sent des pre­sta­ti­ons de ser­vice tel­les que loca­tion de vélos et casiers fer­mant à clé pour ses effets per­son­nels (cas­que) ou des ser­vices de répa­ra­tion et des piè­ces de rechange pour vélo. Avec la muta­tion crois­sante de la mobi­lité – de la cir­cu­la­tion indi­vi­du­elle moto­ri­sée aux trans­ports publics et au vélo – de plus en plus de sta­ti­ons de vélos voi­ent le jour, notam­ment à pro­xi­mité des gares, zones indus­tri­el­les, éta­b­lis­se­ments de for­ma­tion, cen­tres-vil­les et cen­tres com­mer­ci­aux ou dans les grands lotis­se­ments rési­den­tiels.

Pho­tos: © Fon­da­tion des Par­kings

Wei­tere Posts
Privat: Innovation und Zeitgeist vereint – das Stadtmobiliar der Zukunft

Les nouveaux articles de blog sous forme de newsletter directement dans votre boîte mail.

► Alle Blog­ar­ti­kel

Foi­res

Le coro­na­vi­rus – sur­mon­tons cette crise

Abri Forum

Collec­tion V‑Elements™

Banc Toya

Abri à vélos BWA® jazz

Abri Lupo

Show­room

Tou­tes les caté­go­ries

Décou­vrez notre vaste assor­ti­ment de pro­duits dans les domai­nes du sta­ti­on­ne­ment, de la cou­ver­ture, de la sécu­ri­sa­tion et des amé­nage­ments d’espaces exté­ri­eurs. Cette grande variété de pro­duits fait de nous le par­ten­aire idéal en matière de mobi­lier urbain.

► Solu­ti­ons

► Con­tact

► Con­seil per­son­nalisé

► Cata­lo­gue