Smart City, inclusion, durabilité Mobilier urbain comme force motrice - Velopa Suisse

Smart City, inclu­sion, dura­bi­lité Mobi­lier urbain comme force motrice

par | 12. février 2020 | Smart City, Velopa

Le mobi­lier urbain inno­vant joue un rôle de plus en plus important dans les espaces urbains. Il favo­rise l’inclusion sociale et la dura­bi­lité éco­lo­gi­que. Par­al­lè­le­ment, il con­tri­bue de manière décisive au déve­lo­p­pe­ment d’une ville pour en faire une ville intel­li­gente.

Les vil­les pro­gres­sis­tes ont reconnu les signes des temps et se sont fixé pour objec­tif de con­stam­ment moder­ni­ser l’expérience urbaine et la vie en com­mu­n­auté dans les espaces urbains ouverts. Les lieux de ren­contre publics dev­rai­ent pro­mou­voir le bien-être sub­jec­tif en encou­ra­ge­ant les inter­ac­tions socia­les ainsi que la rela­xa­tion, l’inspiration ou la con­cen­tra­tion. L’infrastructure dev­rait éga­le­ment sou­tenir de façon active une mobi­lité avec le moins d’émissions pos­si­ble.

Ces vil­les tour­nées vers l’avenir suiv­ent les con­sta­ta­ti­ons de plu­sieurs méga­ten­dan­ces. Cel­les-ci mon­t­rent que les atten­tes de la société dans les zones urbai­nes sont de plus en plus inter­con­nec­tées, numé­ri­ques et dura­bles. En même temps, ces vil­les aspi­rent à créer un équi­libre social et une soli­da­rité sociale. Du con­cept d’inclusion naît des espaces publics acces­si­bles à tou­tes les géné­ra­ti­ons, à tous les sexes et aux per­son­nes han­di­c­apées. Afin de répondre plei­ne­ment à ces atten­tes, le mobi­lier urbain (siè­ges, tables, sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos, abris, etc.) placé dans les lieux publics doit suivre cer­tains princi­pes.

Com­ment le mobi­lier urbain sou­ti­ent-il l’inclusion, la dura­bi­lité et la Smart City ?

Il peut appor­ter une con­tri­bu­tion décisive à l’inclusion, à la pro­mo­tion de la dura­bi­lité et au déve­lo­p­pe­ment d’une ville en tant que ville intel­li­gente dans les espaces urbains. La con­di­tion pré­al­able est qu’il suive trois princi­pes de con­cep­tion cen­traux :

  • Smart City : faire vivre la numé­ri­sa­tion
    Le mobi­lier urbain inno­vant rend la trans­for­ma­tion numé­ri­que des espaces urbains via­ble et uti­li­sable par les rési­dents, les employés et les visi­teurs.

  • Dura­bi­lité : sou­tenir le com­por­te­ment éco­lo­gi­que
    Le mobi­lier urbain pro­spec­tif sti­mule chez les uti­li­sa­teurs une mobi­lité avec le moins d’émissions pos­si­ble, une pro­duc­tion d’énergie et un micro-dépôt respec­tueux de l’environnement.

  • Inclu­sion : faci­li­ter les inter­ac­tions socia­les
    Le mobi­lier urbain pro­spec­tif faci­lite l’interaction sociale entre les géné­ra­ti­ons et les sexes. Il pro­pose éga­le­ment des zones de détente. La dis­po­si­tion du mobi­lier d’extérieur per­met aussi aux per­son­nes phy­si­que­ment limi­tées de prendre part à la vie sociale sans obsta­cle.

Smart City : mobi­lier urbain numé­ri­que

Le mobi­lier urbain moderne doit par­fai­te­ment s’intégrer dans la Smart City numé­ri­que. Ce cons­tat s’appuie sur plu­sieurs méga­ten­dan­ces¹ :

  • Méga­ten­dance mobi­lité
    Le siè­cle actuel est carac­té­risé par une variété crois­sante de for­mes de mobi­lité. L’individualisation, la con­nec­ti­vité, l’urbanisation et l’écologie déter­mi­nent les besoins de mobi­lité. Cela donne nais­sance à de nou­vel­les for­mes de loco­mo­tion tel­les que l’e‑mobilité.

  • Méga­ten­dance New Work – nou­veaux modè­les de tra­vail
    La numé­ri­sa­tion a un impact fon­da­men­tal sur la vie pro­fes­si­onnelle. De ce fait, les modè­les de tra­vail chan­gent pour beau­coup de per­son­nes. Le degré d’automatisation aug­mente et cer­tai­nes acti­vi­tés sont pri­ses en charge par des machi­nes ou des algo­rith­mes. Elles ne sont plus con­sidé­rées comme du tra­vail humain. Dans le même temps, la numé­ri­sa­tion offre de nou­vel­les pos­si­bi­li­tés pour d’autres tâches. Ainsi, dans plu­sieurs fonc­tions, il n’est plus néces­saire de tra­vail­ler dans un lieu de tra­vail défini, mais de four­nir un résul­tat à un moment pré­dé­ter­miné. Ces nou­veaux modè­les de tra­vail off­rent la pos­si­bi­lité d’une sym­biose entre vie pri­vée et tra­vail.

  • Méga­ten­dance con­nec­ti­vité – mise en réseau inten­sive
    Le principe de la mise en réseau domine le chan­ge­ment social. Les tech­no­lo­gies de com­mu­ni­ca­tion numé­ri­que ont un impact sur le quo­ti­dien. Elles don­nent nais­sance à de nou­veaux modes de vie et de com­por­te­ment. Elles sont le moteur de la trans­for­ma­tion numé­ri­que dans la vie pro­fes­si­onnelle et pri­vée.

Ces méga­ten­dan­ces rela­ti­ves à la mobi­lité, au tra­vail et à la mise en réseau façon­nent les atten­tes d’une Smart City. Le mobi­lier urbain uti­lisé dans ces vil­les doit donc répondre à ces évo­lu­ti­ons tech­no­lo­gi­ques et socia­les par une con­cep­tion numé­ri­que et des con­cepts fonc­tion­nels appro­priés.

Com­ment le mobi­lier urbain favo­rise-t-il la numé­ri­sa­tion dans la Smart City ?

Le mobi­lier urbain sou­ti­ent trois thè­mes clés de la numé­ri­sa­tion décou­lant des méga­ten­dan­ces : e‑mobilité, trans­for­ma­tion numé­ri­que et modè­les de tra­vail fle­xi­bles.

    • E‑mobilité La ten­dance à l’e‑mobilité dans les auto­mo­bi­les et les zones urbai­nes, en par­ti­cu­lier pour les vélos (e‑bikes), ent­raîne une demande accrue d’options de rech­arge des bat­te­ries dans les zones urbai­nes. Les sta­ti­ons de rech­arge pour les e‑bikes aux points név­r­al­gi­ques devi­en­nent de plus en plus la norme dans les vil­les. Le mobi­lier urbain d’avenir tient compte de ce fait en inté­grant, par exemple, des dis­po­si­tifs de rech­arge pour les e‑bikes et les smart­pho­nes sur les bancs. L’alimentation élec­tri­que est four­nie par des pan­ne­aux solai­res. Les espaces de ran­ge­ment ver­rouill­ab­les inté­grés aux siè­ges ser­vent à l’entreposage tem­por­aire de baga­ges, vête­ments de sport, cas­ques de vélo ou docu­ments pro­fes­si­onnels.

    • Trans­for­ma­tion numé­ri­que Équi­pés de tech­no­lo­gies numé­ri­ques, les sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos de der­nière géné­ra­tion off­rent une com­bi­nai­son effi­cace d’utilisation et de pro­tec­tion contre le vol dans les zones urbai­nes. Le sys­tème de sta­ti­on­ne­ment de vélos numé­ri­que « Bikeep » de Velopa, par exemple, pro­tège le vélo contre le vol grâce à une solide barre

      de ver­rouil­lage en acier. Ce sup­port peut être déver­rouillé numé­ri­que­ment à l’aide d’une app­li­ca­tion mobile, un code-bar­res ou une carte à puce telle que les car­tes d’abonnement des trans­ports publics, les car­tes de cré­dit ou les car­tes d’accès. Une app­li­ca­tion mobile indi­que le par­king le plus pro­che de la desti­na­tion ainsi que les pla­ces dis­po­nibles. Si désiré, l’application réser­vera la place de par­king sou­hai­tée et diri­gera le cyc­liste vers la place de par­king réser­vée ou dis­po­nible.

    • Modè­les de tra­vail fle­xi­blesLa ten­dance à des modè­les de tra­vail de plus en plus fle­xi­bles et mobi­les exige que les employés ou les indé­pen­dants puis­sent s’impliquer dans leur tra­vail ou leurs pro­jets indé­pen­dam­ment du temps et du lieu. Si néces­saire, il dev­rait être pos­si­ble d’établir une con­ne­xion avec les employés, les supé­ri­eurs, les cli­ents ou les four­nis­seurs à tout moment. L’accès à l’information sur Inter­net, aux don­nées com­mer­cia­les ou aux docu­ments élec­tro­ni­ques est une exi­gence de base. Dans ces app­li­ca­ti­ons, le mobi­lier urbain doit répondre aux exi­gen­ces rela­ti­ves aux espaces de tra­vail en com­mun dans les espaces urbains. Un tel mobi­lier urbain dis­pose des tech­no­lo­gies et fonc­tions adé­qua­tes tel­les que le WLAN inté­gré, l’alimentation élec­tri­que pour les appa­reils mobi­les, l’éclairage ou la pro­tec­tion contre les influ­en­ces météo­ro­lo­gi­ques direc­tes (soleil, légère pluie). Dans ce domaine d’application éga­le­ment, l’énergie est four­nie par des modu­les pho­to­vol­taï­ques inté­grés de manière à éco­no­mi­ser les res­sour­ces.

Le mobi­lier urbain comme cata­ly­seur de l’interaction sociale

Le mobi­lier urbain joue de plus en plus le rôle de cata­ly­seur pour pro­mou­voir l’interaction sociale, en faci­li­tant les éch­an­ges soci­aux. Cor­rec­te­ment situé et doté de carac­té­ris­ti­ques appro­priées, il devi­ent un lieu de ren­contre pour les com­mu­n­au­tés et un « lieu de réunion social » des com­mu­n­au­tés. Le mobi­lier urbain favo­rise l’expansion des réseaux per­son­nels des uti­li­sa­teurs. Il joue éga­le­ment un rôle important dans l’inclusion des géné­ra­ti­ons et des sexes ainsi que dans la par­ti­ci­pa­tion égale du plus grand nombre pos­si­ble de par­ties pren­an­tes. Plu­sieurs mégatendances1 illus­trent la per­ti­nence de ce déve­lo­p­pe­ment :

  • Méga­ten­dance Sil­ver Society – aug­men­ta­tion de l’espérance de vie Dans le monde ent­ier, l’âge moyen de la popu­la­tion aug­mente tout comme le nombre de per­son­nes âgées. La tran­che de vie après l’âge habi­tuel de la retraite s’allonge et donne lieu à de nou­veaux modes de vie plus actifs à un âge plus avancé. La société vieil­lit et devi­ent en même temps plus vive.
  • Méga­ten­dance Gen­der Shift – évo­lu­tion des rôles des hom­mes et des femmesLe fait qu’une per­sonne naisse et gran­disse en tant qu’homme ou femme en dit de moins en moins sur l’évolution de sa bio­gra­phie. La ten­dance à l’évolution des rôles ent­raîne un chan­ge­ment radi­cal dans l’économie et la société. Les anci­ens rôles respec­tifs des hom­mes et des femmes sont en train de dis­pa­raître. Ils sont rem­pla­cés par une nou­velle cul­ture du plu­ra­lisme.

Les atten­tes en matière d’inclusion sociale sont com­ple­xes : tant les méga­ten­dan­ces de l’augmentation de l’espérance de vie, de l’évolution des rôles des hom­mes et des femmes que la demande jus­ti­fiée d’intégration d’acteurs aupa­ra­vant insuf­fi­sam­ment pris en compte façon­nent le désir d’inclusion – en par­ti­cu­lier dans les zones urbai­nes. Le mobi­lier urbain inno­vant doit prendre en compte cette demande avec des équi­pe­ments et des con­cepts fonc­tion­nels appro­priés.

Com­ment le mobi­lier urbain favo­rise-t-il l’interaction sociale ?

Le mobi­lier urbain est un moteur de trois thè­mes clés pour la pro­mo­tion des inter­ac­tions socia­les, car ils résul­tent des méga­ten­dan­ces socia­les men­ti­onnées ci-des­sus.

    • Diver­sité et dia­lo­gue
      Les méga­ten­dan­ces de l’augmentation de l’espérance de vie et de l’évolution des rôles des hom­mes et des femmes appel­lent des inno­va­tions dans les zones de ren­contre publi­ques. Dans les espaces urbains ouverts, par exemple, des siè­ges adap­tés aux dif­fé­ren­tes géné­ra­ti­ons dev­rai­ent faci­li­ter ou sti­mu­ler l’accès des dif­férents grou­pes d’âge et encou­ra­ger le dia­lo­gue. Pour les jeu­nes ou les enfants, l’accent est mis sur des siè­ges et des élé­ments de repos ludi­ques ou créa­tifs, comme la collec­tion Cubus Line. Les per­son­nes à mobi­lité rédu­ite en vue de leur âge veu­lent pou­voir s’asseoir et se rele­ver sans effort. Cela néces­site un mobi­lier urbain adapté sur le plan ergo­no­mi­que. Il doit avoir une hau­t­eur et une pro­fon­deur d’assise idéa­les ainsi qu’un angle opti­misé du dos­sier par rap­port à la sur­face du siège, comme c’est le cas du banc Toya de la nou­velle collec­tion V‑Elements de Velopa. Pour per­mettre un accès indé­pen­dant du sexe aux espaces urbains, le mobi­lier urbain doit être équipé de fonc­tions adap­tées aux hom­mes et aux femmes. Les sys­tè­mes d’éclairage inté­grés dans les siè­ges, abris ou sta­ti­ons de rech­arge pour véhi­cu­les élec­tri­ques éclai­rent l’environnement immé­diat de manière appro­priée. Ainsi, ces zones off­rent éga­le­ment aux femmes un plus grand sen­ti­ment de sécu­rité à la tom­bée de la nuit.

    • Inclu­sion
      Les per­son­nes souf­frant d’un han­di­cap phy­si­que dev­rai­ent avoir un accès aussi facile que pos­si­ble aux espaces urbains exté­ri­eurs et aux infra­st­ruc­tures asso­ciées. Les bancs doiv­ent être suf­fi­sam­ment hauts et ergo­no­mi­ques, dis­po­ser de signes dis­tinc­tifs pour les per­son­nes ayant une défi­ci­ence visu­elle et être con­for­mes à tou­tes les dis­po­si­ti­ons léga­les de la Loi sur l’égalité pour les han­di­c­apés (LHand). La série de mobi­lier urbain V‑Elements répond par exemple à ces exi­gen­ces.
  • Refuge indi­vi­duel Où le dia­lo­gue est encou­ragé, il dev­rait éga­le­ment être pos­si­ble de se reti­rer si néces­saire. Les grou­pes ou les indi­vi­dus veu­lent pou­voir se reti­rer de temps en temps afin de se con­cen­trer sur un sujet spé­ci­fi­que, une solu­tion créa­tive ou une con­ver­sa­tion sans être déran­gés. Par­fois, il suf­fit de lire un livre en toute tran­quil­lité, de se repo­ser ou de s’asseoir dans un end­roit ombragé en été. Les siè­ges mobi­les, qui peu­vent être dépla­cés par l’utilisateur des espaces urbains, off­rent le com­plé­ment idéal. Ces chai­ses doiv­ent être adap­tées à l’usage public en étant robus­tes et résistan­tes aux intem­pé­ries. Grâce à leur poids idéal, ils peu­vent être dépla­cés tout en con­ser­van­tune grande sta­bi­lité par vent fort. Des lignes de pro­duits coor­don­nées comme la collec­tion Luxem­bourg de Fer­mob répon­dent à ces exi­gen­ces.

Dura­bi­lité : mobi­lier urbain pour la pro­mo­tion de la sen­si­bi­li­sa­tion envi­ron­ne­men­tale

La méga­ten­dance néo-éco­lo­gi­que1 montre que la crise cli­ma­tique con­sti­tue la base d’une nou­velle iden­tité mon­diale. Le résul­tat est la prise de con­sci­ence collec­tive qu’une cata­stro­phe éco­lo­gi­que con­du­i­rait iné­vi­ta­ble­ment à un désastre social.
Le déve­lo­p­pe­ment dura­ble, la pro­tec­tion de l’environnement et le chan­ge­ment cli­ma­tique ne sont donc plus des sujets de niche. La con­sci­ence envi­ron­ne­men­tale s’éloigne du mode de vie indi­vi­duel pour se rappro­cher d’un mou­ve­ment social.

Sur la voie de la neu­tra­lité cli­ma­tique, les vil­les sont par­ti­cu­liè­re­ment dépen­dan­tes de la sen­si­bi­li­sa­tion à l’environnement de leurs rési­dents, employés et visi­teurs. Avec l’équipement appro­prié, le mobi­lier urbain dans les espaces urbains peut con­tri­buer de manière importante à un com­por­te­ment respec­tueux de l’environnement et donc à la réduc­tion des émis­si­ons de CO2.

Com­ment le mobi­lier urbain favo­rise-t-il la con­sci­ence éco­lo­gi­que ?

Le mobi­lier urbain peut être uti­lisé comme un fac­teur de ren­for­ce­ment de la con­sci­ence éco­lo­gi­que. Si les objets de mobi­lier urbain qui lui sont adap­tés sont uti­li­sés cor­rec­te­ment, ils sti­mu­lent la sen­si­bi­lité des uti­li­sa­teurs à la dura­bi­lité et con­tri­buent ainsi à rédu­ire la pol­lu­tion de l’environnement.

1. Maté­ri­aux pro­duits de manière dura­ble
Les maté­ri­aux uti­li­sés con­sti­tu­ent la base d’un mobi­lier urbain à l’attrait éco­lo­gi­que. Ceux-ci doiv­ent être pro­duits selon les princi­pes de la dura­bi­lité, afin de souli­gner de manière cohé­rente et cré­di­ble la reven­di­ca­tion éco­lo­gi­que du mobi­lier d’extérieur. Par exemple, le bois doit pro­ve­nir d’une syl­vicul­ture dura­ble et socia­le­ment accep­ta­ble. Les autres maté­ri­aux uti­li­sés doiv­ent être pro­duits au moyen de pro­cé­dés respec­tueux de l’environnement ou per­mettre un recy­clage com­plet.

2. Pro­mo­tion de la mobi­lité sans émis­si­ons
Avec la plus grande den­sité pos­si­ble de pla­ces de sta­ti­on­ne­ment de vélos, le mobi­lier urbain favo­rise la mobi­lité sans émis­si­ons de gaz à effet de serre avec les vélos. Aussi bien des abris à vélos, que des sta­ti­ons de vélos avec des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment à plu­sieurs éta­ges peu encom­brants ou des sys­tè­mes de sta­ti­on­ne­ment de vélos numé­ri­ques avec une pro­por­tion suf­fi­sam­ment éle­vée de pla­ces com­pren­ant des pos­si­bi­li­tés de char­ge­ment pour les e‑bikes sont uti­li­sés.

3. Uti­li­sa­tion des éner­gies renou­ve­l­ab­les
Le mobi­lier urbain intègre de plus en plus sou­vent des fonc­tions sup­plé­men­taires tel­les que le WLAN, les pos­si­bi­li­tés de rech­arge des smart­pho­nes et des vélos élec­tri­ques ou des fonc­tions de con­trôle des sys­tè­mes de par­king numé­ri­ques. L’alimentation élec­tri­que néces­saire pro­vi­ent de sources d’énergie éco­no­mes tel­les que des bancs avec des pan­ne­aux pho­to­vol­taï­ques inté­grés.

4. Pro­mo­tion d’une éli­mi­na­tion éco­lo­gi­que (recy­clage)
Une stra­té­gie d’élimination des déchets app­li­quée de manière cohé­rente fait par­tie de la ville cli­ma­ti­que­ment neutre. Cela com­mence par les actions des indi­vi­dus en faveur de l’environnement. Pour pro­mou­voir cette micro-dis­po­si­tion, il faut des sys­tè­mes de sépa­ra­tion des déchets clai­re­ment visi­bles et éti­que­tés. En par­ti­cu­lier dans les cen­tres-vil­les, l’accent est mis sur des pla­ce­ments opti­maux. Les mei­lleurs résul­tats sont obte­nus lorsqu’un dis­po­si­tif de sépa­ra­tion des déchets est visi­ble et rapi­de­ment acces­si­ble à n’importe quel end­roit dans les zones très fré­quen­tées.

Sources : 1 Zukunfts­in­sti­tut GmbH (en par­tie)

Autres arti­cles
Nou­velle mobi­lité urbaine : pla­ces de par­king à vélos pour un nou­veau com­por­te­ment de mobi­lité

Nou­velle mobi­lité urbaine : pla­ces de par­king à vélos pour un nou­veau com­por­te­ment de mobi­lité

La fer­me­ture de magasins, la restric­tion de la liberté de cir­cu­la­tion et le télé­tra­vail ont ent­raîné une réduc­tion dras­tique des flux de pen­du­lai­res en Suisse. Tou­te­fois, même après la pan­dé­mie de corona, le com­por­te­ment de mobi­lité ne sera plus le même qu’avant : diver­ses études1 indi­quent que la Covid-19 modi­fie en per­ma­nence la mobi­lité des pen­du­lai­res.

Privat: Innovation und Zeitgeist vereint – das Stadtmobiliar der Zukunft

Les nouveaux articles de blog sous forme de newsletter directement dans votre boîte mail.

► Tous les arti­cles de blog

Foi­res

Végé­ta­li­sa­tion des toitures Flore

Con­seil en ligne

Abri Forum

Collec­tion V‑Elements™

Banc Toya

Abri à vélos BWA® jazz

Abri Lupo

Show­room

Tou­tes les caté­go­ries

Décou­vrez notre vaste assor­ti­ment de pro­duits dans les domai­nes du sta­ti­on­ne­ment, de la cou­ver­ture, de la sécu­ri­sa­tion et des amé­nage­ments d’espaces exté­ri­eurs. Cette grande variété de pro­duits fait de nous le par­ten­aire idéal en matière de mobi­lier urbain.

► Solu­ti­ons

► Con­tact

► Con­seil per­son­nalisé

► Cata­lo­gue