Le parc à vélos à fourches ou comment un serrurier néerlandais a involontairement créé un classique du design il y a 80 ans de cela - Velopa Schweiz

Le parc à vélos à fourches ou com­ment un serru­rier néer­lan­dais a invo­lon­taire­ment créé un clas­si­que du design il y a 80 ans de cela

par | 27. novembre 2019 | Sta­ti­on­ne­ment, Velopa

La Suisse a connu un engoue­ment pour le vélo dans les années 1930. La société zurichoise Velopa a pro­fité de ce boom. Aujourd’hui, la PME est lea­der sur le mar­ché des sys­tè­mes de par­kings à vélos et tra­vaille sur le sup­port à vélos du futur.

La Rolls-Royce est au monde de l’automobile ce que le modèle « Etage’2’plus » est au domaine de sys­tè­mes de par­king à vélos à deux éta­ges. Telle est la con­clu­sion à laquelle par­vi­en­nent ceux qui écou­tent Clau­dio Ammann. Le direc­teur de Velopa AG se trouve à la sta­tion de vélos sou­ter­raine d’Europaplatz et montre avec beau­coup d’enthousiasme com­ment ran­ger son vélo à cet empla­ce­ment.

Clau­dio Ammann tire de façon décon­trac­tée sur une poi­g­née noire. Un rail métal­li­que s’abaisse. Grâce à un sys­tème de sus­pen­sion hydro­pneu­ma­tique, aucun effort important n’est néces­saire. Le vélo est rapi­de­ment placé et – « hop ! » – avec un petit coup de pouce, le rail se relève à nou­veau. « C’est aussi simple que ça. »

Il existe 1600 pla­ces de sta­ti­on­ne­ment à la sta­tion de vélos sou­ter­raine d’Europaplatz située près de la gare cen­trale. Tout a été fabri­qué par la société de Clau­dio Ammann. Velopa occupe une niche avec suc­cès. Aujourd’hui, l’entreprise est lea­der sur le mar­ché suisse des sys­tè­mes de par­king à vélos.

L’histoire de cette petite entre­prise métall­ur­gi­que a com­mencé il y a exac­te­ment 80 ans dans la ville de Zurich. À cette épo­que, un serru­rier néer­lan­dais du nom de Groen­endal fonda Velopa GmbH. Aucune infor­ma­tion autre que son nom de famille n’est con­nue aujourd’hui.

Sa pre­mière créa­tion, le parc à vélos à fourches, per­dure tou­te­fois. Il s’agit pro­ba­ble­ment aujourd’hui du sup­port à vélos le plus répandu en Suisse – un simple prédé­ces­seur d’« Etage’2’plus ». Les simp­les pin­ces à vélo en acier courbé et gal­va­nisé se trou­vent dans d’innombrables bâti­ments sco­la­i­res, sièges d’entreprises et gares dans tout le pays, de Genève à Ror­schach.

Un fon­da­teur ingé­nieux

Aujourd’hui encore, Velopa vend des mil­liers de parcs à vélos à fourches chaque année. « C’est notre long-sel­ler et best-sel­ler », souli­gne Clau­dio Ammann. Le pro­duit est robuste, résistant aux intem­pé­ries et rem­plit sa fonc­tion. « On l’adore. » Ce que Clau­dio Ammann appré­cie le plus : l’objet culte d’aujourd’hui est ent­iè­re­ment basé sur l’expérience pra­tique. Aucun desi­gner indus­triel n’y a con­tri­bué. « Ce n’est qu’au fil des ans qu’il est devenu un clas­si­que. »

En 1939, lors de la vente du pre­mier parc à vélos à fourches, Zurich et tout le pays ont connu un engoue­ment pour le vélo. Le taux de cyc­lis­tes en Suisse à cette épo­que était le plus élevé d’Europe après celui des Pays-Bas, du Dane­mark et de la Suède. Groen­endal, le fon­da­teur de Velopa, en a pro­fité. Il avait le flair, peut-être aussi à cause de son expé­ri­ence dans son pays d’origine. Les vil­les et les muni­ci­pa­lités devai­ent four­nir des faci­lités de sta­ti­on­ne­ment pour les moy­ens de trans­port en plein essor. Velopa a été per­for­mante jadis et con­ti­nue de l’être aujourd’hui. L’entreprise dis­pose de plus d’un mil­lion de par­kings à vélos en Suisse et à l’étranger.

Le parc à vélos à fourches est aujourd’hui encore fabri­qué 100% en Suisse. « Il s’agit d’un enga­ge­ment envers notre site indus­triel », expli­que Clau­dio Ammann. La pro­duc­tion n’est cepen­dant plus située dans la ville de Zurich. En 2001, Velopa a trans­féré son siège social à Sprei­ten­bach. « À Zurich, les frais de per­son­nel et les prix au mètre carré sont deve­nus trop éle­vés », expli­que le direc­teur.

Une cin­quan­taine de per­son­nes tra­vail­lent pour l’entreprise. Outre les sys­tè­mes de par­king à vélos, elle fabri­que des bor­nes, des abris et d’autres « mobi­liers urbains » pour les espaces publics. L’élément de liai­son est le métal. Pres­que tous les pro­duits Velopa sont des objets omni­prés­ents dans l’espace public et pour­tant sou­vent peu pri­sés. Il s’agit notam­ment de l’emblématique pote­let de déli­mi­ta­tion tri­an­gu­laire pour véhi­cu­les « Autopa » et de l’étrier d’appui pour vélos « Yver­don ».

Sup­ports à vélos numé­ri­sés

Il y a cinq ans, Clau­dio Ammann repre­nait la direc­tion de l’entreprise tra­di­ti­on­nelle. « Nous som­mes une PME clas­si­que. », dit-il. Il appré­cie les struc­tures géra­bles et les voies décisi­onnel­les cour­tes. « Ce que nous fai­sons est tan­gi­ble. » Aupa­ra­vant, l’économiste d’entreprise a tra­vaillé pen­dant vingt ans pour Sony dans l’environnement mon­dial de l’entreprise et a dans ces der­niè­res années occupé le poste de CEO de Sony Suisse & Autri­che. Chez Velopa, il a réuni des bran­ches indus­tri­el­les disper­sées et ren­forcé le mar­ke­ting. Et ce, sem­ble­rait-il, avec suc­cès : D’après Clau­dio Ammann, les ven­tes et les béné­fices aug­men­tent. «Nous avons dans l’ensemble une très bonne posi­tion sur le mar­ché. »

Mais l’entreprise ne peut pas se repo­ser sur ses lau­ri­ers. Comp­ter uni­que­ment sur les parcs à vélos à fourches n’est pas un modèle éco­no­mi­que dura­ble. « Nous devons con­ti­nuer à nous déve­lop­per et à nous adap­ter aux besoins du mar­ché », pour­suit Clau­dio Ammann.

Depuis quel­que temps déjà, notre cli­en­tèle com­prend non seu­le­ment des muni­ci­pa­lités, mais aussi au moins autant de par­ti­cu­liers que d’entreprises. Non loin de la sta­tion de vélos de la gare cen­trale, Velopa est en train de con­struire une autre instal­la­tion de sta­ti­on­ne­ment pri­vée de près de 600 pla­ces à l’Europaallee. Un peu plus loin, Google a amé­nagé au rez-de-chaus­sée un luxueux local à vélos, visi­ble par tous, équipé de sup­ports à vélos rota­tifs spé­ci­aux. Il s’agit du modèle « Carou­sel Par­ker Pro » de Velopa. Douze vélos peu­vent être sus­pen­dus à la fois.

Clau­dio Ammann et sa société sont for­te­ment impli­qués dans la numé­ri­sa­tion. Ce ne sont plus seu­le­ment des métall­ur­gis­tes qui tra­vail­lent pour Velopa, mais aussi des infor­ma­ti­ci­ens. L’entreprise déve­loppe de nou­veaux par­kings à vélos pou­vant être réser­vés et ver­rouil­lés par app­li­ca­tion. Les vélos élec­tri­ques peu­vent être rech­ar­gés direc­te­ment depuis là.

« La numé­ri­sa­tion offre de tou­tes nou­vel­les pos­si­bi­lités pas­si­onnan­tes », con­fie Clau­dio Ammann. Une nou­velle géné­ra­tion de bancs de parc solai­res intel­li­gents avec écrans, ports USB et con­ne­xi­ons WLAN est éga­le­ment en cours de déve­lop­pe­ment. Il espère que des vil­les comme Zurich auront un peu plus de cou­rage pour inves­tir dans de tels pro­duits, « sur­tout si elles aspi­rent réel­lement à deve­nir des vil­les intel­li­gen­tes ».

Contre les par­queurs dés­or­don­nés

Clau­dio Ammann se tourne vers un ave­nir pro­met­teur. Des vil­les comme Zurich con­nais­sent aujourd’hui encore un engoue­ment pour le vélo. La part des vélos dans le tra­fic total aug­mente régu­liè­re­ment. « Les nom­breux vélos doiv­ent être garés quel­que part », com­mente Clau­dio Ammann. Les vil­les sont intéres­sées à main­tenir l’ordre.

Le gérant qua­li­fie d’« éner­vants » les nom­breux vélos sta­ti­on­nés de manière anar­chi­que à Zurich. « Une importante inter­ven­tion est néces­saire », déclare-t-il. Il en va de même pour les trot­ti­net­tes élec­tri­ques émer­gen­tes. Après tout, il n’y avait pas de sta­ti­on­ne­ment incon­trôlé avec les voitures. Bien sûr, ces décla­ra­ti­ons sont dans l’intérêt per­son­nel. Bien entendu, Velopa pro­pose éga­le­ment des sta­ti­ons de sta­ti­on­ne­ment pour trot­ti­net­tes.

Wei­tere Posts
Velopa à la Swiss­bau 2020. Retour sur une semaine de salon pas­si­onnante

Velopa à la Swiss­bau 2020.
Retour sur une semaine de salon pas­si­onnante

Une fois de plus, le plus important salon suisse de la con­struc­tion qui se tient à Bâle a déjà tou­ché à sa fin. Si les sou­ve­nirs sont encore si vifs, c’est notam­ment grâce aux ren­con­tres, aussi nom­breu­ses qu’intéressantes, et aux pas­si­onnan­tes con­ver­sa­ti­ons qui s’y sont dérou­lées. Aussi tenons-nous ici à remer­cier chal­eu­re­u­se­ment tou­tes les per­son­nes qui s’y sont ren­dues.

Super­wo­man à bord !

Super­wo­man à bord !

Ver­gan­ge­nen Mitt­woch wurde auf dem Bahn­hofs­vor­platz in Neu­en­burg ein neuer Veloun­ter­stand mit 152 Stell­plät­zen ein­ge­weiht.

Privat: Innovation und Zeitgeist vereint – das Stadtmobiliar der Zukunft

Les nouveaux articles de blog sous forme de newsletter directement dans votre boîte mail.

► Alle Blog­ar­ti­kel

Mes­sen

Veloun­ter­stand BWA® jazz

Über­da­chung Lupo

Veloun­ter­stand Igloo

Lade­sta­tion Elec­tra

Über­da­chung Sta­tion

Blocq Solar

Show­room

Alle Kate­go­rien

Ent­de­cken Sie unser gros­ses Sor­ti­ment an Pro­duk­ten aus den Berei­chen Par­kie­ren, Über­da­chen, Absper­ren und Möblie­ren von Aus­sen­räu­men. Unsere breite Pro­dukt­pa­lette zeich­net uns als idea­len Part­ner rund um urba­nes Mobi­liar aus.

► Lösun­gen

► Kon­takt

► Pers. Bera­tung

► Kata­log